FUE ou technique dite "sans cicatrice"

Dans le cadre d’alopécie congénitale, les différents traitements médicaux existants peuvent parfois ralentir ou arrêter la chute mais ne peuvent plus faire pousser de nouveaux cheveux....

Afin d’y remédier, la seule possibilité de traitement reste le prélèvement de cheveux situés dans une zone dense, non sensible à la chute, et de les greffer dans la zone intéressée.
Il s’agit donc d’une « nouvelle répartition » du « capital cheveu ».

Si la bandelette reste la technique "historique" elle a l’inconvénient de toujours laisser une cicatrice plus ou moins importante avec quelques séquelles possibles (élargissement, anesthésie du sommet du crâne …).
Afin d’éviter ces inconvénients, une deuxième alternative est possible : il s’agit du prélèvement d’unités folliculaires grâce à des punchs (on parle alors de technique FUE pour Follicule Unit Extraction).

C'est LA technique dite SANS CICATRICE .... en fait, il y a toujours une cicatrice mais celle ci est punctiforme, infra-millimétrique... cela dépend en fait du diamètre du punch et/ou de la cicatrisation de chaque patient.

Il n’y a plus d’incision mais autant de « petits points » que de punchs réalisés. Si le prélèvement manuel « cheveu par cheveu » s’avère long et parfois compliqué, l’apport de l’automatisation partiel ou complète à totalement révolutionné cette technique.

Le Prélèvement

La zone de prélèvement se situe en général dans la couronne mais aussi possible au niveau des tempes, nuque, ou toutes autres parties du corps (dos, cuisses, bras, jambes…).

Le choix des punchs est primordial et différents diamètres sont à notre disposition : Le 1 mm représente la taille standard, mais des prélèvements au 0,9mm ou 0,8mm peuvent être possibles.

Dans certaines conditions, nous pouvons aussi prélever au 0.7mm

Si nous optons pour la technique semi-automatisée (la plus courante), le punch est rélié a une pièce a main dont la rotation a une vitesse donnée permet une pénétration dermique douce et progressive sur quelques millimètres.

Les unités folliculaires seront ensuite prélevés un par un et mis dans une solution de conservation jusqu'à leur réimplantation.

Si, du point de vue cicatriciel, il est préférable d’utiliser des punchs de faible diamètre, certains greffons "épais" peuvent difficiles a prélever...

Dans ce cas, il vaut mieux passer à un diamètre légèrement supérieur (0,9 ou 1mm) mais dans ce cas la cicatrice résiduelle peut être plus « grande » (mais rappellons que nous sommes a l'echelle du millimètre....).

Tout est donc question de compromis… pour l’opérateur (facilité de prélèvement, taux de transsection faible) et pour le patient (aspect cicatriciel).

Le prélèvement se fait sous anesthésie locale sur un patient conscient qui en général s'endort pendant l'intervention car cette première partie d'intervention peut durer en moyenne entre 1 à 2 heures

L’implantation

Une fois tous les greffons prélevés, le praticien réalisera l’anesthésie locale de la zone receveuse ( = a implanter). suivi des slits (minuscules orifices) en fonction du diamètre des greffons prélevés.

Les greffons seront alors délicatement ré-implantés un par un en respectant la profondeur et le sens / orientation de la repousse .

Ces greffons, peuvent être ré-implantés a la pince de micrichirurgie ou avec des implanteurs type CHOI.

Suites opératoires

Le patient ressort avec un pansement sur la zone occipitale (afin d’éviter les frottements pendant la première nuit) et qui sera retiré dès le lendemain avec deja le premier shampooing de la zone donneuse.

Il faut penser à bien hydrater régulièrement la zone greffée pendant les premiers jours afin de favoriser la cicatrisation et diminuer l’apparition des croutes.

On attendra quelques jours pour un shampooing de tout le cuir chevelu et il est conseillé d'éviter les frottements les premières semaines. Il n’y a que très peu de gêne sociale et la reprise de la plupart des activités peut se faire dans les jours qui suivent.
Les efforts intenses sont à proscrire pendant quelques semaines.

ET LE RASAGE ??

Beaucoup de patients se posent la question du rasage car avec la technique FUE, le rasage est obligatoire (en fait pas vraiment completement obligatoire mais dans le cadre de la technique dite de "prelèvement cheveux longs" les temps opératoires sont rallongés avec plus de perte (transection...)... donc très peu réalisée et non conseillée pour le moment)

Pour le site de prélèvement: 

Rasage étendu : conseillé chez l'homme afin d'avoir un prélèvement trés homogène.  Cela permet de prelever un très grand nombre de cheveux (jusqu'à 3 500 selon les individus)

     Rasage ETENDU le jour de l'intervention :

    Aspect postopératoire immédiat :

  

Cicatrisation à deux semaines :

Rasage localisé : technique de préférence chez la Femme ou certaines petites séances.  Les cheveux sont soulévés et une ou plusieurs bandes sont rasées.

 

Pour le site d'implantation: 

Il n'y a aucune obligation. Il est evident que pour le chirurgien, il est plus simple d'implanter dans une zone rasée (meilleure visibilité / pas gêné par les cheveux longs).

Cependant, il est bien evidemment possible d'implanter entre les cheveux longs. C 'est ce qui se fait d'ailleurs chez les femmes .

Il n'y a donc aucune obligation à raser la zone à implanter. 

Exemples de résultats :